Adieu à la poésie

 :: A :: Louise Ackermann

Aller en bas

Adieu à la poésie

Message par Admin le Mer 17 Aoû - 14:37

Mes pleurs sont à moi, nul au monde
Ne les a comptés ni reçus,
Pas un oeil étranger qui sonde
Les désespoirs que j’ai conçus


L’être qui souffre est un mystère
Parmi ses frères ici-bas ;
Il faut qu’il aille solitaire
S’asseoir aux portes du trépas.


J’irai seule et brisant ma lyre,
Souffrant mes maux sans les chanter ;
Car je sentirais à les dire
Plus de douleur qu’à les porter


Paris, 1835
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 386
Date d'inscription : 25/06/2016
Localisation : Chez vous

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 :: A :: Louise Ackermann

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum